Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
15 juillet 2010 4 15 /07 /juillet /2010 18:04

Le 14 juillet 2010, les soldats de treize armées africaines ont participé au traditionnel défilé militaire. Une organisation

 non gouvernementale s’est émue de la présence de criminels dans leurs rangs, dommage qu’elle n’ait pas

communiqué sur le déferlement de commentaires négrophobes sur les sites d’extrême droite qui dénoncent aussi  la présence de soldats africains lors la fête nationale, peut-être la nostalgie de 1940, époque bénie pour certains de nos compatriotes, où les soldats qui paradaient étaient blonds aux yeux bleus et sentaient bon la Germanie.

En 1945, alors qu’elles avaient largement participé à la libération du territoire national, les troupes noires de l’armée française s’étaient mystérieusement volatilisées au moment du défilé de la victoire pour laisser place à des français de souche, sous entendu Blancs. L’année 2010 serait-elle une forme de rachat moral souhaitée par le gouvernement français à l’occasion du Cinquantenaire de l’indépendance de ses anciennes colonies de l’Afrique subsaharienne ? une tentative de réhabilitation pour faire oublier le Discours de Dakar sur l’homme africain qui ne serait pas suffisamment entré dans l’Histoire ?

 

Une autre hypothèse doit être avancée ici, cette participation correspondrait à des préoccupations d’ordre intérieur. Pendant des années, alors que le Service Historique des armées possédait sans doute des documents en la matière, le massacre systématique des soldats noirs par l’armée allemande, et pas uniquement les Waffen SS, a été systématique pendant la Campagne de France. Il faut remercier le journaliste de France Outre-Mer Serge Bilé d’avoir été pionnier en la matière. Son ouvrage « Noirs dans les camps nazis » paru en 2005 a fait connaître auprès du grand public les Crimes contre l’Humanité perpétrés par les nazis contre les soldats noirs, en raison de leur unique couleur de peau, sur le sol de France. A l’époque, le succès de son livre avait déchaîné la ire de tous les Négrophobes bien pensants, intellectuels supposés neutres, qui accusaient Serge Bilé de pratiquer le communautarisme, de favoriser la compétition mémorielle. En fait de compétition mémorielle, ce livre a permis de rétablir une certaine forme d’égalité et de mettre fin à un « oubli » injuste. Depuis les  chercheurs académiques se sont emparés de cette question, notamment l’universitaire américain auteur de l’étude «Une saison noire, le massacre des tirailleurs  sénégalais par les troupes allemandes en mai- juin 1940 (Taillandier 2007, 1èreédition 2006 Cambridge University Press). A l’occasion de la commémoration du 70ème anniversaire de l’appel du 18 juin, un documentaire consacré à une heure de grande étude intitulé « juin 1940, le grand chaos » était diffusé sur la chaîne publique de télévision France 2 à une heure de grande écoute le 14 juin 2010 et rediffusé le 14 juillet 2010 vers 23h00. La particularité de ce documentaire  était d’être en partie consacrée aux crimes de l’armée allemande contre les soldats Noirs de l’armée française. Ce travail reposait sur la base d’archives, de témoignages et de reconstitutions.

 

Des considérations d’ordre politique ne sont pas à exclure car la France compte près de trois millions de Noirs en France, Antillo-guyanais ou Africains, soit un potentiel électoral non négligeable qui est écartée de toutes les sphères d’influence politique ou médiatique. Dans les banlieues difficiles de la région parisienne, un certain nombre de Noirs commence à épouser les thèses antisémites de l’extrême droite, souvent maquillées en hostilité anti-sioniste. Rappeler que le Nazisme était non seulement une idéologie antisémite mais également Négrophobe est une entreprise de salubrité morale à l’heure où existe la tentation de rapprochement entre des groupuscules de Droite extrême et certaines personnalités noires. Telle est la symbolique sous jacente à ce défilé, première réhabilitation d’une armée de libération et de ses soldats jamais considérés comme des militaires français comme les autres.

 

Pour une fois, j’ai envie d’être naïf.

 

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Kwamé Maherpa, auteur
  • : Ecrivain de Fantasy Epique et de Science-fiction, mon blog n'a pas unique objectif de faire connaitre mes écrits, d'écrire des articles sur mes auteurs favoris ou ceux que j'ai découvert mais il aura également une ouverture sur les faits politiques, sociaux et sur la réflexion.
  • Contact

Recherche

Liens